Place Wattignies, année zéro !

Samedi 17 juin, à 10h, Ilotopia pose ses jalons, ses tables, ses plans et ses activateurs d’imaginaire sur la place Wattignies pour un rendez-vous qui lui est entièrement consacré. Avec cette canicule, le bus ne sera pas investit. Il nous servira de point de ralliement ! Autour, un forum s’improvise. Une quinzaine de personnes sont présentes. Toutes sont décidées à s’attaquer à cette place méconnue du faubourg et indispensable à sa rénovation globale. Un beau travail, des idées, du concret… et une « guitoune » de services et de compétences pour commencer! C’est parti pour Wattignies!

 

Découvrez l’atelier en images:

 

Une place pourquoi faire ?

Deux groupes se sont installés autour des plans de la place et ont commencé à imaginer ses usages pour l’avenir… La question n’était pas de savoir quels devaient être les aménagements pour ensuite imaginer les usages, mais l’inverse : d’abord décider des usages, de la manière avec laquelle on veut vivre cette place, pour ensuite prévoir les aménagements qui vont avec.

Tous sont d’accord pour la reconquête de la place afin de s’y détendre, prendre un verre, faire jouer les enfants, rencontrer les ainés, faire du sport, garer son vélo, flâner sous les arbres, se connecter au wifi, trouver de l’activité, des commerces, un marché… à une seule condition précise une habitante : « préserver les arbres et la nature ». Une discussion s’engage autour des arbustes qui créent une paroi végétale. « Ne devrions-nous pas les tailler pour ouvrir la place sur la rue petite Biesse ? ». Les avis divergent, le débat démarre…

 

Agir en priorité

Un coin de la place semble prioritaire pour commencer : celui par lequel on arrive en venant de la rue Petite Biesse : Traiter les arbres pour réduire la pollution (sonore et fécale) des étourneaux, éclaircir les bosquets, supprimer le canisite en sensibilisant les propriétaires de chiens au civisme, déplacer quelques places de parking, imaginer une terrasse de l’autre côté de la rue, des activités et, surtout, faire venir les gens depuis l’autre côté du faubourg…  Donc, en plus du traitement du jardin par une plus grande ouverture, il faut créer de l’activité, montrer qu’il se passe des choses attractives et utiles sur la place et autour !

 

Cheminer pour relier

Pour rendre accessible cette place, la question des cheminements (et de la place des voitures) refait surface. Comment faire de ce site un « hub » incontournable ? Une chose est sûre : il conviendra de relier cette place Wattignies au square Vertais via l’opération « Ma rue est un jardin ». Autre idée… Suivre les pas des assistantes maternelles qui ont ouvert une piste entre les tours de la Madeleine pour rejoindre le square Gustave Roch. La raison évoquée : « c’est le chemin des crèches et des écoles mais c’est aussi un itinéraire qui nous protège des voitures qui, sur Gustave Roch, roulent à vive allure. »

 

Une solution d’ilotopia : la Guitoune

Stéphane Juguet, Directeur de l’agence What time Is I.T., qui pilote le programme Ilotopia, présente une solution : la guitoune ! C’est ainsi que les personnes ont décidé de nommer ce prototype, réalisé par l’agence. De quoi s’agit-il ? La guitoune est une cabane mobile, de la taille d’une place de stationnement, montable et démontable rapidement, réalisée avec soin et savoir-faire, qui peut abriter différentes activités : bar, échoppes alimentaires, artisans, boutique de services ou d’informations… (Une serre est d’ailleurs en projet, portée par un collectif issu de la dernière réunion du mois de juin consacré aux jardins urbains). L’idée est de pouvoir tester les usages et les activités et d’en tirer des conclusions et des perspectives pour les futurs aménagements.

 

 

Une guitoune de services et de compétenceS

Une proposition est faite dans un premier temps de créer une sorte de lieu d’échange de services, de compétences et d’information, « une guitoune tremplin de compétences » !

Un architecte du quartier propose de passer une heure pour conseiller ceux qui le souhaitent, une personne peut donner des conseils de couture durant une autre heure, un écrivain public, des cours de dessin, des conseils de cuisine… Des activités commerciales ou des propositions de services sont aussi possibles.

Il faut programmer les activités, imaginer l’habillage de la guitoune et, bien entendu communiquer, le faire savoir, dans le quartier et sur les réseaux. L’idée est formulée d’en installer une autre au coin de la rue Grande Biesse et Gustave Roch, en bas de l’église, afin de créer une sorte « d’appel d’air » vers la place Wattignies….

 

Y’a plus qu’à !

Aux habitants désormais de s’approprier ce « PMU » (Petit Mobilier Urbain) ! Les réactions sont nombreuses face à « ce concret ». Fini les paroles en l’air, maintenant on passe du dire au faire. Chacun va devoir se retrousser les manches. Ce n’est pas évident pour tout le monde, il faut du temps… c’est pourtant le cœur même du projet Ilotopia : faire le quartier avec celles et ceux qui y vivent.

3 comments

  1. OUVRIR LA PLACE : Si la place reste encerclée par des rues il sera difficile de modifier son usage.
    Une proposition : supprimer les rues et surtout les trottoirs qui entourent la place pour l’étendre jusqu’aux maisons. Faire de ces espaces gagnés des lieux prioritaires aux circulations douces (pied, bicyclettes,.) Circonscrire l’accès en voiture de tout ce périmètre aux seuls riverains car le triangle Gustave Roch, Victor Hugo, Martyrs nantais est utilisé comme raccourci ou délestage en cas d’embouteillages surles boullevard. Ce serait sur le modèle de ce qui se pratique ailleurs dans l’idée que le faubourg vaut bien le centre ville.

  2. Bonjour

    Juste pour indiquer que la rue petite biesse dans la continuité du square vertais est aussi utilisée par les parents et enfants de Mangin pour se rendre à l école à vélo. Il faudrait rendre cette route « verte » et la sécuriser davantage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *